Comment aider efficacement un cheval ayant des verrues et des sarcoïdes. Mary-Ann vous parle de son expérience avec nos produits.

Vous avez été nombreux à nous questionner sur le baume Sarcoïd ainsi que sur nos produits VetSelect se donnant par voie orale.

Aujourd'hui nous vous expliquons comment aider efficacement un cheval ayant des verrues et des sarcoides.

Les sarcoïdes équins sont des tumeurs cutanées bien trop fréquentes malheureusement. Il en existe plusieurs types; les sarcoïdes plats, les sarcoïdes verruqueux, les sarcoïdes nodulaires ou encore les sarcoïdes fibroblastiques. Il existe aussi les verrues, les papillomes...

Ils ont pourtant tous la même origine ! Ils se développent grâce aux virus présents dans l'organisme sous forme latente.

   C'est à dire ?

Il s'agit d'un virus qui reste caché dans l'organisme sans aucun signe de maladie ou infection, jusqu'au jour où il décide de se manifester sous forme de sarcoïde à la surface de la peau.

   Pour quelles raisons se manifeste-t-il ?

Dès que l'organisme est affaiblit ! Convalescence, sur efforts sportifs, stress, fatigue, maladies infectieuses telles que lyme, leptospirose, piroplasmose...

L'organisme se retrouve alors surchargé en toxines et acides, les organes fatiguent entrainant par la même occasion l'affaiblissement du système immunitaire.

C'est pour cette raison qu'il est important de detoxifier et drainer régulièrement son cheval. Mieux vaut prévenir que guérir !

   Comment agir lorsque le Sarcoïd est là ?

Au plus tôt vous agirez, au plus vite le problème sera réglé.

Le baume Sarcoïd possède des actifs naturels puissants aux vertus anti-virales. Il va brûler le sarcoïde jusqu'à la racine pour le faire tomber. Malheureusement les sarcoides préfèrent se développer sur des zones faciles où la peau est assez fine et sensible: autour des yeux, sur le fourreau, autour des mamelles. Il faudra alors utiliser le baume avec précaution pour ne pas brûler la peau saine, avec un coton tige par exemple. Mais le meilleur moyen pour aider à la disparition totale des sarcoïdes est de coupler l'utilisation du baume avec des produits par voie orale qui ont une action forte et efficace, notamment sur le système immunitaire.

Bien sûr, plus les sarcoides sont gros, plus le protocole est long. Il est important de prendre en compte l'âge de votre cheval, l'emplacement des sarcoïdes, ses antécédents médicaux afin de lui donner le protocole le plus adapté.

Notre équipe se tient à votre disposition pour trouver des solutions pour votre cheval. 

 

Nous avons obtenu d'excellents résultats, y compris sur des cas avancés tel que nous le témoigne Mary Ann;

"Cher Loën,

Après deux ans, je voulais juste vous tenir au courant du résultat obtenu grâce à votre protocole de soin élaboré pour mon cheval, avec quelques photos à l’appui.

➡ Octobre 2012 : on voit le début de sarcoïdes sur l’intérieur de la cuisse et trois sous le ventre.
➡ Novembre 2014 : les sarcoïdes prennent de l’ampleur avec la pommade Sarc-X.
➡ Février 2015 : je vous contacte pour des renseignements sur votre baume Sarcoïd et envoi la photo de mars 2015 où le sarcoïde commence vraiment à « sortir » !
➡ Début avril je vous contacte et vous me proposez un protocole de soin plus agressif pr voie orale. Je commence de suite et le sarcoïde évolue à grande vitesse quotidiennement
➡ Début mai, nous amenons la jument à la clinique car elle a fait une grosse infection et ils lui mettent un pansement étrangleur à la verrue avec un produit aussi à base de plantes, la verrue tombe très vite. A son retour les vétérinaires me disent de continuer le traitement Loën. Les verrues sous le ventre ne sont plus là depuis un moment et la première croûte tombe (photo de mai 2015).
➡ La cicatrisation prend bonne forme en à peine 3 mois (photos de août 2015).
➡ Aujourd’hui, presque deux ans après, on ne voit plus rien si ce n’est une cicatrice étoilée mais plate et aucune récidive de sarcoïde.

Si cet historique peut aider vos clients, ces sarcoïdes sont une « saleté » et si on peut éviter une chirurgie ou autre grâce à vos produits, je reste à votre entière disposition pour tout complément d’information et vous remercie encore pour le protocole que vous m’avez conseillé.

Je dois vous avouer que je me suis faite traitée d’irresponsable par beaucoup de gens qui ne comprenaient pas pourquoi je la soignais avec des "plantes". J’ai dû lutter et fermer mes oreilles car j’avais lu tellement de choses sur le sujet que j’étais persuadée que vos produits étaient la meilleure solution."

Un énorme merci à Mary-Ann pour ce précieux témoignage, qui nous pousse chaque jour à vous aider au mieux.

Commentaires

0 commentaires

Ecrire un commentaire

Les commentaires sont modérés